⚡️ Covid-19 : nous sommes là pour vous accompagner dans la gestion de vos locaux et la recherche d’immobilier flexible pour votre entreprise – Contactez-nous : 04 74 26 69 09 !

La responsabilité au travail

LES 10 COMMANDEMENTS DU STARTUPPER 5 – « Tes responsabilités, tu assumeras.« 

Pour grand nombre d’entre nous, le mot « responsabilité » est source de stress et d’angoisses de toutes sortes. Seulement, dans notre univers de travail, notre premier réflexe qui consiste à filer à l’anglaise quand la responsabilité paraît trop importante ne peut pas être invoqué ! Alors on s’en sort comment ?

Zoom sur la notion de responsabilité au travail, les causes et les conséquences qui en découlent.

LA RESPONSABILITÉ, ÇA CONCERNE QUI ? 

La responsabilité : petite définition et application dans le monde réel du professionnel

La responsabilité est le devoir – l’obligation (morale ou contractuelle) d’un individu d’être le garant de ses actions directes ou indirectes. Être responsable, c’est donc agir en toute conscience, assumer ses promesses, réparer les dommages que l’on pourrait éventuellement causer et, s’il le faut, supporter une sanction satisfaisant sa faute.

Différents types de responsabilité ?

Dans l’univers de travail, la responsabilité peut prendre différentes formes.

Responsabilité dans ses actions opérationnelles

Dans les actions et les réalisations étant dues à son poste / la nature de son travail. Très simplement, cela consiste à mener à bien ses projets mais également  à se donner les moyens d’y parvenir.

Dans tout type d’entreprise, on est responsables des missions qui nous sont confiées. C’est le cas, qu’il s’agisse d’une startup, PME, TPE, grands groupes où même lorsque l’on est indépendant…  Ce dernier engagera même sa responsabilité par contrat.

C’est cette notion de responsabilité (ainsi que le risque précaire pris) qui est d’ailleurs rémunérée lorsqu’on verse des arrhes à un intervenant extérieur.

Lorsque le projet rencontre le succès et est mené à bien, on en récolte les lauriers. À l’inverse, assumer les conséquences de ses erreurs, les réparer dans la mesure du possible sous-tend dans la responsabilité de chacun vis-à-vis de son travail. Ainsi, être responsable, c’est aussi accepter la sanction dès lors qu’elle est justifiée.

Responsabilité dans le lien humain et hiérarchique

Travailler signifie généralement entrer en interaction avec autrui. Dans toutes les entreprises, des liens s’établissent entre les individus. Liens de hiérarchie, lien d’interdépendance entre collaborateurs.

Ainsi, la responsabilité de chacun s’exerce non seulement vis-à-vis du groupe entreprise, mais également vis-à-vis de chacun des intervenants avec lesquels on a un lien direct dans ses missions. 

Le manager d’équipe a la responsabilité de quantifier correctement en valeur et en volume la charge de travail de ses collaborateurs.

Il a théoriquement un rôle clé, puisqu’il est censé servir de “disjoncteur” : il porte les doléances de son équipes auprès des niveaux hiérarchiques supérieurs. En contrepartie, il assume souvent les erreurs et échecs de son équipe.

aider les autres

En startup, le middle management tient ce rôle, surnageant toujours au milieu.

C’est ici, souvent, que se situent les dérives et les abus : stress, mauvaise
quantification de la charge de travail, sont des méthodes très répandues consistant à pressurer les individus jusqu’à l’extrême limite. On reconnaît d’ailleurs, les cas de plus en plus nombreux (visibles) de burnout ou de surmenage ces dernières années

LA RESPONSABILITÉ ÉTHIQUE ET SOCIALE AU TRAVAIL

Ces premières pierres posées, il paraît maintenant évident que la responsabilité entre en jeu de façon plus large dans tout l’univers social de l’entreprise. Ainsi, être responsable, c’est aussi avoir l’obligation de traiter autrui selon les valeurs et les principes généraux régissant notre société, mais également selon ceux chers à nos coeurs.

Cela consiste, à aider, assister les personnes en défaut, souffrantes ou plus faibles. Apporter son soutien à ceux qui en besoin, respecter l’autre. Notre article Commandement 4 du Startupper aborde ces sujets et propose des pistes de réflexion sur l’environnement de travail, le bonheur et le respect à y associer.

LA RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES 

Enfin, qui dit responsabilité éthique, dit que c’est de la responsabilité de l’individu au sein de l’entreprise de cultiver une activité qui respecte notre planète et les individus qu’elle porte.

Hans Jonas est le philosophe allemand de la responsabilité. Sa vision est universelle et applicable tant dans la vie quotidienne que dans l’univers de travail. Selon lui, le principe de responsabilité établit que les personnes doivent agir de sorte que les effets de leurs actions soient compatibles avec la permanence de la vie humaine authentique sur la planète Terre.

Sur ces belles paroles, s’il te plaît, médite.

responsabilité sociétale des entreprises

S'abonner à la newsletter

À la recherche d'un bureau ?

Consultez les annonces d'espaces de travail à louer chez Hub-Grade,
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Les autres commandements du startupper

les 10 commandements du startupper

Organisation du startupper : planifier et ranger

Chaque entrepreneur, chaque freelance, chaque startupper et même chaque employé a un jour été confronté à ce problème : les dossiers qui s’accumulent à la vitesse de la lumière. Parfois, à, une vitesse si grande qu’il est impossible de traiter le tout-venant tranquillement. Et, trop souvent, on se retrouve face à une pile monstrueuse composée d’une foule de dossiers contenant des urgences en tous genres…

Lire l'article »
générosité au travail

De la générosité au travail

Dans cet article, nous nous retrouvons surtout à théoriser des évidences… Mais ces évidences, qui constituent pourtant la base de nos relations sociales quotidiennes, sont parfois si vite oubliées dans le cadre de nos espaces de travail qu’il peut être nécessaire de se les rappeler. Voici donc un petit focus sur le bien-être au travail : générosité, bienveillance et entraide !

Lire l'article »
la réactivité au travail

De la réactivité au travail

La réactivité fait partie des vertus caractérisant la performance d’un individu au travail. Elle désigne la capacité à s’adapter à une situation ou un problème donné. Être réactif au travail, c’est mobiliser les ressources et mettre en place les solutions face à une problématique donnée. Le tout de façon rapide et qualitative.

Lire l'article »
Nouvelles technologies startup

Organisation startup : maîtriser les nouvelles technologies

Le boom des nouvelles technologies ces vingt dernières années a littéralement “révolutionné” le quotidien de chacun depuis son foyer jusqu’à son activité économique : développement à l’extrême de la notion de services, nivellement des modes de vie, instantanéité des moyens de communications, avènement de la consommation immédiate.

Lire l'article »
Comment faire un bon pitch

Comment faire un bon pitch

Faire un pitch, bien le préparer, bien le présenter… Autant d’enjeux qui peuvent changer l’horizon de ton projet et l’envergure de ta structure. Voici tous les trucs et astuces pour t’aider à construire un pitch qui ira droit au but.

Lire l'article »
vacances - travail - bonnes résolutions - bonnes habitudes

Top 10 des bonnes habitudes de travail

Ah… Les bonnes habitudes de travail… On les attrape aussi vite qu’on les perd. On en a souvent plus de mauvaises que de bonnes… Cependant, elles sont simplement essentielles pour la productivité d’un collaborateur, la cohésion de groupe et, à long terme, la pérennité d’une entreprise.

Lire l'article »