Le télétravail est une forme de travail particulièrement flexible, adaptable selon son emploi du temps, qui permet une grande liberté mais requiert une bonne capacité d’auto-gérance et d’autonomie. De plus en plus usité aujourd’hui étant donné ses nombreux avantages, le télétravail peut aussi s’avérer dangereux et nocif s’il n’est pas cadré ou trop utilisé. Déconcentration, stress, insomnies… Dans ce cas, le télétravail est-il une bonne planque pour le travailleur ? ou un mauvais plan ?

Aujourd’hui encore, un exemple très pratique, une étude de cas sur de réelles situations autour du télétravail… avec un autre film culte français : OSS 117.

Le télétravail avec OSS 117

The story of Hubert et le télétravail

Hubert, le télétravail c’est sa raison d’être. Être au bureau, ce n’est pas pour lui, il préfère être à l’extérieur, bouger, voir le monde plutôt que voir la même photocopieuse tous les matins. “D’aucun ont des aventures, je suis une aventure” répète Hubert, pour qui faire le même chemin aller-retour tous les jours est incompatible avec son mode de vie.

Le télétravail pour Hubert c’est pratique: pas la peine d’aller jusqu’au bureau tous les jours, de rester coincé dans les bouchons, tant qu’il a accès à internet et à un bureau pour poser son ordinateur, il est satisfait. L’avantage, c’est que ça lui évite des frais de transports, et surtout ça lui fait économiser du temps (2h en moyenne) et de l’énergie. Aller jusqu’au bureau tous les jours, ça coûte de l’argent, et Hubert préfère rester travailler chez lui quand c’est possible, et aller directement sur le lieu de l’action ou dans un tiers-lieu le reste du temps. Les nouveaux sont comme lui: avoir le choix de son lieu de travail, c’est un plus quand on cherche une nouvelle mission, et un employeur qui laisse le choix à ses salariés fera toujours la différence.

Le télétravail a ses raisons...

Seulement voilà, en travaillant à distance, Hubert a parfois tendance à être dissipé, et à faire cavalier seul. S’il était entouré de ses collègues, la vie d’Hubert serait bien différente, et il se sentirait d’autant plus partie intégrante de l’équipe si ses camarades étaient sur place en même temps que lui. Quand on démarre une activité, on a besoin les uns des autres, et nul doute qu’Armand – le patron d’Hubert – aurait bien besoin d’avoir Hubert à portée de main à une ou deux occasions.

La perte du sentiment d’appartenance, l’absence d’une réelle culture d’entreprise (dans laquelle le partage d’un espace de travail joue un rôle clé) est un risque pour toutes les structures qui ont recours au télétravail.

Que faire pour que Rio réponde et bien utiliser le télétravail ?

Le télétravail : comment s'arranger avec son patron ?

Armand le sait, pour garder un Hubert en pleine forme, qui se donne à 100% dans son travail, il faut alterner entre liberté et obligations: travailler à distance ok, mais il est impératif de garder un lien permanent avec ses équipes. Pour bien réussir le télétravail, privilégier la communication permanente, avec des outils comme Slack par exemple (“technologie américaine”) ou tout simplement par téléphone. Hubert le sait, et quand il a besoin de faire remonter une info, il prend le réflexe de se dire “il faut absolument que j’appelle Armand!”. Régulièrement, Hubert fera un passage indispensable à la maison mère, histoire de voir Dutrand, Corbier, Poulard, et les jolis yeux de Ledentu.

Ainsi, il est aussi essentiel de créer des routines, avec par exemple un brief de début de semaine pour se fixer des objectifs, et un petit débrief le vendredi pour faire un point et partager avec l’équipe son ressenti sur la semaine. Attention à ne pas tomber dans l’engrenage de la “réunionite”.

Autant que possible, on conseille à Armand de privilégier les tiers-lieux au home-office, on reste dans un environnement professionnel et Hubert sait qu’il pourra échanger avec des télétravailleurs qui évoluent dans le même secteur que lui: Pelletier, le belge, Gardenborough, l’anglais, son ami Jefferson, et la belle Larmina. Pour ça, Hubert aura le choix entre des tiers-lieux axés sur un métier en particulier, des lieux un peu plus “détente” ou des espaces axés 100% business dans le coeur des quartiers d’affaires.

Afin de faire le bon choix, on recommande bien sûr à Hubert et Armand de faire un tour sur Hub-Grade, où on le conseillera pour trouver l’espace de travail qui lui va le mieux, habile.

GIF