Le bureau partagé : comment ça marche ?

lois de l'indépendant

Définition et état des lieux du bureau partagé

Le bureau partagé est une forme de location d’espaces de travail de plus en plus adoptée par les entreprises françaises. Il désigne littéralement un espace de travail partagé par plusieurs entreprises ou freelances.

Le bureau partage : la construction d'une communauté

La définition et le concept des bureaux partagés rappellent ceux du coworking. D’ailleurs, les deux sont très proches et répondent à des problématiques similaires. Leur principale différence a très bien été résumée par le-144 coworking :

Si les espaces de coworking proposent par principe des bureaux partagés, tous les bureaux partagés ne sont pas nécessairement des espaces de coworking

Source : https://www.le144-coworking.fr/blog/tag/bureau-partage/

L’offre de bureaux partagés ne se résume pas aux seuls coworking. Elle peut prendre plusieurs formes. De la colocation d’entreprises, à la sous location en passant par les centres d’affaires, espaces de coliving et autres tiers lieux.

Bureau partagé et coworking sont donc très proches, sans pour autant être synonymes. L’expression “bureau partagé” englobe donc une large variété d’espaces de travail, dans laquelle le coworking s’inscrit pleinement.

Le bureau partagé, dans la pratique

Une réponse aux mutations et nouveaux usages de travail

Ces dernières années, la surface totale de bureau par utilisateur a beaucoup baissée, passant de 16 m² en moyenne à environ 12 m² aujourd’hui. En cause ? Les nouveaux usages, les nouvelles organisations au travail, la digitalisation des méthodes et des échanges, la fin des bureaux privés pour les managers, le freelance, la démocratisation du télétravail…

Source : Tribune publiée par Brieuc Oger – CEO de Hub-Grade

Dans tous les cas, le partage de bureaux est la réponse du bon sens et de la coopération à cette évolution globale des modèles de consommation d’immobilier professionnel.

Les grandes entreprises et grands groupes sont déjà en train de développer des stratégies afin de s’adapter à ces nouveaux usages, soit en externalisant des équipes projets chez certains spécialistes du coworking, soit en repensant totalement leurs espaces de travail !

Les plus petites structures et les startups optent, de plus en plus pour des colocations d’entreprises ou de la sous-location d’espace de travail.

Un concept issu de l’économie collaborative, régi par des contrats flexibles

Inspiré de la consommation collaborative (mise en commun de ressources et d’actifs, passage d’une économie d’usage à une économie de partage), le bureau partagé dénote de l’immobilier de bureaux “traditionnel”.

Cela se traduit aussi au niveau juridique, ce type d’espace de travail étant régi par deux types de contrat : la prestation de services et la sous-location qui se distinguent tous deux par une grande flexibilité.

Le bureau partage : des avantages indéniables

Les avantages des bureaux partagés

Espace stimulant la créativité et l’innovation

Qui dit bureau partagé, dit plusieurs entreprises de différents types d’activité et diverses natures. De cette diversité peut naître une émulation qui booste aussi bien le développement que la créativité. Cela favorise notamment l’innovation et motive chacun des colocataires.

Synergies, networking et opportunités commerciales

Partager ses bureaux avec une ou plusieurs autres entreprises, c’est aussi une occasion idéale pour partager des points de vues ! Cela permet d’obtenir des retours d’expérience ou tout simplement sympathiser avec des professionnels d’horizons différents.

En bref, partager un bureau représente une bonne opportunité pour faire du networking, souder et construire un réseau professionnel de qualité et enclencher de nouvelles opportunités au moment opportun.

Dans le meilleur des cas, si les entreprises en colocation ont des besoins complémentaires, cela peut leur créer l’occasion de travailler ensemble.

Seul, on va plus vite. À deux, on va plus loin.

Si l’on adapte cet adage au monde professionnel : rien de mieux qu’un bureau partagé pour mettre en commun des idées.

Par exemple : mettons une startup early-stage en colocation avec une PME plus mature. La startup pourrait se nourrir de l’expérience acquise par la PME, évitant certaines erreurs ou problématiques de croissance. Dans le même temps, la PME pourrait gagner à adopter des méthodes plus agiles ou de nouvelles idées apportées par la startup et booster son business.

Les deux entreprises sont gagnantes… et payent un loyer bon-marché !

Économies et trésorerie

La raison la plus évidente derrière le choix du partage de bureaux concerne les économies. Qui dit mutualisation des ressources, dit mutualisation des frais, des espaces communs (cuisine, salle de réunion, etc.) et donc économie d’échelle. Et qui dit colocation, dit division du loyer !

Par ailleurs, les baux de prestation de services ne nécessitent ni de cession de bail, ni de garanties trop élevées. Cela permet d’éviter d’avoir à mobiliser une partie de sa trésorerie dans la location de son espace de travail.

Le bureau partagé : des surfaces equipees a taille variable

Découvrez les meilleures offres de bureaux partagés sur Hub-Grade

Hub-Grade, est un agent immobilier digital dédié aux startups, TPE et PME ainsi qu’à leurs besoins d’espaces de bureaux. Notre plateforme met en relation des espaces inutilisés et des professionnels qui cherchent à louer des locaux.

Plus qu’une plateforme de petites annonces, Hub-Grade agrège toute l’offre de bureaux flexible. Qu’il s’agisse de centres d’affaires, coworking et tous types de bureaux à partager.