Inspiré de l’économie collaborative, le bureau partagé est une forme de location d’espaces de travail de plus en plus adoptée par les entreprises françaises. Il peut notamment en découler un certain nombre d’avantages et de belles opportunités de développement.Le bureau partage : plus qu'une tendance...

Définition et état des lieux du bureau partagé

Ce qu’on connaît actuellement comme le partage de bureaux n’a en fait rien de nouveau : il a été inventé dans les années 1990 sous le nom “desk-sharing” et premièrement mis en place dans de grandes sociétés de conseil, afin de répondre à des problématiques d’utilisation des espaces (elles ont été contraintes d’utiliser la totalité des espaces disponibles, face à des fortes fluctuations des prix de l’immobilier), et l’évolution des modes de travail (employés en déplacement, rendez-vous, réunions…).

Le bureau partage : la construction d'une communauté

Le bureau partagé a aujourd’hui tendance à s’imposer, même si sa variante principale, le coworking a pris le dessus, comme en témoignent le nombre d’entrepreneurs ayant recours à cette solution, et d’ouvertures de nouveaux espaces de coworking en France. Il est cependant important de différencier les deux :

  • les deux formes se recoupent dans le fait que des opportunités de développement commercial et de networking peuvent en découler,
  • mais le coworking n’est pas forcément adapté aux start-ups, notamment celles qui n’ont pas forcément le budget adéquat, ou dont la croissance ne leur permettrait plus d’y recourir (trop de salariés, besoin croissant d’espace). En cela, le coworking est parfaitement adapté aux auto-entrepreneurs, aux structures unipersonnelles, travailleurs indépendants etc.
  • On peut assimiler le partage de bureaux comme étant une colocation d’entreprises au sein d’un espace qu’elles peuvent toutes deux s’approprier complètement. Il correspond plus aux besoins d’entreprises en développement et qui franchissent des étapes.

Le bureau partagé dans la pratique…

En soi, le partage de bureaux correspond bien aux mutations et nouveaux usages en termes d’espaces de travail. La digitalisation progressive des usages, des secteurs et des entreprises a poussé le monde professionnel à revoir sa consommation et son utilisation des espaces de travail. C’est ainsi que se sont d’ailleurs émancipés différents types d’espaces de travail comme les espaces de coworking, les open spaces… Les environnements laissent ainsi plus d’aisances au travailleur, favorisent sa productivité et sa capacité d’innovation.

On peut dire que le bureau partagé (nouvel usage parmi d’autres), participe à la modernisation des usages d’un marché immobilier encore attaché au traditionnel bail 3/6/9, qui par définition est plus contraignant pour des structures en plein développement.

Inspiré de la consommation collaborative (mise en commun de ressources et d’actifs, passage d’une économie d’usage à une économie de partage), le bureau partagé fédère 2 à plusieurs entreprises autour de l’utilisation commune d’un espace qu’ils peuvent s’approprier et dont ils peuvent pleinement disposer. Bien entendu, des contrats munis de dispositions et de conditions existent pour les cadrer, comme le contrat de prestation de services ou la sous-location.

Le bureau partage : des avantages indéniables

Le but même derrière le bureau partagé est multiple :

  • Networking / Opportunités commerciales

Des entreprises qui partagent des bureaux, indépendamment de leurs secteurs d’activité respectifs : cela représente déjà une bonne opportunité pour du networking (ou communément appelé réseautage), autrement dit souder et construire un réseau professionnel de qualité, d’où de bonnes opportunités pourront découler au moment opportun.

Dans le meilleur des cas, si les entreprises en colocation ont des besoins complémentaires, cela peut leur donner l’occasion de travailler ensemble.

  • Mise en commun d’idées, échange de procédés, partage d’expériences

Seul, on va plus vite. A deux, on va plus loin.

Comme le dit ce fameux adage, rien de mieux qu’un bureau partagé pour mettre en commun des idées, des best-practices et des expériences. Les start-ups pourraient volontiers bénéficier de conseils et de retours en vue de se développer de manière constante.

  • Espace stimulant la créativité et l’innovation

Qui dit bureau partagé, dit plusieurs entreprises, et donc une saine émulation, un développement de la créativité. Cela favorise notamment l’innovation et motive chacun des colocataires. Idéal pour la France, un pays pionnier de l’innovation et la création de startups à l’échelle mondiale.

  • Economies

Une des raisons les plus évidentes derrière le choix du partage de bureaux : les économies. Puisque les frais sont répartis entre plusieurs entreprises, il est plus accommodant pour elles de recourir à cette forme.

Le bureau partagé : des surfaces equipees a taille variable

Quelques offres de bureaux partagés sur Hub-Grade

Hub-Grade, plateforme immobilière de location de bureaux à Lyon et Paris, met à disposition sur son site de nombreuses annonces de bureaux à louer, notamment des bureaux partagés. A titre d’exemple, des places sont disponibles au 174, espace de bureaux partagés à louer à Lyon 7ème, quartier Jean Jaurès.

Cet espace commun possède des bureaux pour startup, bureaux fermés, bureaux doubles, et des surfaces communes. A découvrir sur Hub-Grade !

Même chose avec l’espace “Les Bureaux de l’Etang“, situés au sein de la Techlid de Lyon, pôle économique de la région Rhône-Alpes, des places sont à saisir très vite ! (grands bureaux, salle de réunions, bureau pour startups, bureaux équipés…).