Les astuces pour bien manger au bureau

la cene playmobil - bien manger au bureau

En France, la pause déjeuner, c’est sacré !

Dans l’esprit français, la pause déjeuner siège au milieu de la journée et embrasse le statut de véritable institution. Elle est envisagée, avant toute considération biologique (manger : la réponse à un besoin physiologique ?), comme un moment de détente primordial faisant partie intégrante de l’art de vivre à la française.

Repas du midi au bureau

De l’importance de prendre son temps pendant la pause déjeuner

Un sondage réalisé par Edenred (l’organisme gestionnaire des tickets restaurants) en 2016, intitulé l’Enquête Ideal Meal, mettait en avant l’importance de la pause déjeuner pour les français. Des quatorze pays étudiés, c’est en France, que l’on dédie le plus de temps au déjeuner le midi. Ainsi, 77% des français s’accorde plus de 30 minutes de pause déjeuner et 43% lui consacre plus de 45 minutes.

On est bien loin des pauses déjeuner de 20 minutes, à l’accent pratique et rapide, favorisées par nos amis anglo-saxons. À bas les sandwich et autre type de sustentation fast-food ! Globalement, le français est peu friand de repas rapides pris sur le pouce ou préparés à la maison (bento, lunch box / boîte repas…) et préfère prendre son déjeuner au restaurant ou encore à la cantine d’entreprise.

La pause déjeuner, un enjeu pour les entreprises

Plus on fait en sorte de s’accorder une vraie pause, plus il est facile de faire les bons choix alimentaires et de manger équilibré et sain.

Les entreprises françaises envisagent d’ailleurs ce moment au travail comme un élément garant du bien-être de leurs salariés. Et la question repose tant dans la qualité de l’environnement dans lequel les salariés prennent leur pause déjeuner que dans le contenu de leurs assiettes.

L’employeur : acteur de l’éducation alimentaire ?

39% des français considère que l’employeur est le troisième acteur de l’éducation alimentaire, après la famille et l’école ! Si bien que la gestion du repas du midi en entreprise constitue de nos jours un véritable enjeu de QVT (qualité de vie au travail).

Le repas du midi : un moment propice à la déconnexion

Il est un moment idéal propice à la déconnexion… Ce fameux droit à la déconnexion si cher à notre gouvernement qu’il en a rédigé une loi. Il constitue surtout un moment d’échange qui participe à la cohésion d’équipe.

Partage du repas, ouverture à l’autre et cohésion d’équipe

La symbolique du repas

La thématique du repas, au coeur de la symbolique des religions, a toujours eu une portée considérable dans les règles de vivre ensemble.

La cene - le repas

Jean-Claude Sagne, dans son ouvrage La Symbolique du repas dans les communautés en dit ceci :

Le repas est un facteur d’Alliance, dans la mesure où manger ensemble apprend à vivre ensemble. Le repas est plus qu’un signe d’Alliance, il est un acte d’alliance au sens fort du terme d’acte.

Il y a un certain aspect sociologique à aller tous manger la même chose en même temps à la cantine. À ce moment, le jeu des dynamiques dans le groupe change. En effet, manger ensemble, c’est en quelque sorte aussi donner le pouvoir aux autres sur soi.

Blog Ma vie au boulot
Copyright : Blog – Ma vie au boulot

Ainsi, le repas de midi en entreprise est bien plus qu’un simple fait biologique : il est la marque d’un phénomène social et de l’expression d’un trait culturel.

Le repas, expression de culture

Le repas en France revêt 3 définitions imbriquées qui, envisagées ensemble, permettent de réaliser l’importance sociale que représente le moment du repas dans l’espace de travail.

Le modèle français des 3 repas par jours tels qu’on le connaît actuellement n’a été mis en place que relativement tardivement à la fin du 19e siècle. C’est d’ailleurs en quelque sorte le fruit de la rencontre entre le modèle des élites (nombre et durée des repas) qui a été diffusé à toute la société par l’intermédiaire de l’école et les usages populaires (horaires).

La façon de prendre son repas en entreprise est ainsi déterminante de la culture d’entreprise qu’elle veut porter.

C’est ce que démontre une étude réalisée, fin 2015, par l’institut de veille sociologique Sociovision (commandée par Elior France) auprès de 8 000 salariés en France.

Cafetaria

Frédéric Fougerat, directeur de la communication du Groupe Elior mesurait ainsi l’enjeu RH que représente le repas du midi pour ses salariés :

En 2025, le restaurant d’entreprise devra être un facilitateur. Offrir toutes les informations nécessaires à un bon suivi alimentaire, devenir un lieu de découvertes gustatives… Interactivité et personnalisation, le restaurant de demain devra proposer un ensemble de services pratiques destinés à optimiser la vie des salariés. Les deux attentes les plus fortes concernent l’information sur l’origine des plats et la découverte culinaire (80 % des salariés à chaque fois).

Les réflexes pour bien manger au bureau

…et te garantir le beach body de tes rêves 🙂

beach body

Après tout ça, impossible de sauter le repas du midi nous diras-tu… Mais alors, comment faire pour manger (répondre à un besoin vital), partager avec les autres et garder la ligne, tout cela en même temps ?

Hub-Grade a réuni rien que pour toi, le TOP 5 des bons réflexes qui te permettront d’opter pour un repas équilibré à tous les coups.

1 – Prendre son temps pour faire une vraie pause

Prendre son temps pour manger permet de faire une pause bien méritée en milieu de journée.

2 – S’écouter pour manger ce dont on a vraiment besoin

L’intérêt de prendre son temps est double : un repas pris tranquillement permet de laisser la sensation de satiété s’installer. En effet, le message partant de l’estomac signalant que l’on n’a plus faim met 20 minutes à atteindre le cerveau. Prendre son temps, c’est donc se garantir de ne pas trop manger.

3 – Les bons réflexes à la cantine

La cantine d’entreprise est le meilleur endroit pour manger équilibré. Elle permet vraiment de faire les bons choix alimentaires. Alors oui, c’est tentant de prendre une pizza tous les midis. Et c’est bon. Mais l’énergie demandée pour l’assimiler fatigue et l’apport nutritionnel qu’elle renferme reste plutôt restreint. Pour être en forme (dans tous les sens du terme), le mieux est d’exploiter les possibilités qu’offrent la cantine ou le restaurant d’entreprise. La règle d’or : manger de tout et de façon raisonnable. Une chose à volonté ? Les légumes (c’est ta maman qui avait raison).

Pas de cantine mais une salle de repas avec micro-onde ? L’idée ici, est d’éviter les plats tout préparés, souvent remplis de conservateurs, colorants, sel et surtout trop peu équilibrés. Quitte à préparer son repas à la maison et le ramener. Ok, c’est pas glamour, mais c’est économique.

4 – La base : Sus au pain blanc, aux gâteaux et autres friandises…

En réalité, ne dis pas oui à chaque fois.

5- Manger pendant les pots et les apéros

L’alcool (comme le sucre blanc) a ceci de particulier qu’il ne contient aucun apport nutritionnel. On dit de lui, qu’il fait partie des aliments pourvoyeurs de calories vides. Le mieux, pour l’assimiler correctement est encore de manger en même temps.