⚡️ Hub-Grade vous accompagne dans votre projet immobilier – Contactez-nous : 04 74 26 69 09 !

Température au bureau : tout ce qu’il faut savoir

Do you, do you, do you Saint-Tropez ? Hélas non, c’est terminé pour cette année, les plages et le soleil… Le froid s’est installé et ça semble parti pour durer : les feuilles tombent, il pleut, ça mouille et c’est même pas la fête à la grenouille… Il fait trop froid pour ça.

Le thé et le café peuvent réchauffer notre corps et notre petit cœur fragile quand le mercure baisse, mais plus prosaïquement, tant que le réchauffement climatique n’aura pas transformé la France en annexe du Sahara, nous devrons toujours adapter notre espace de travail selon les variations climatiques. Ce qui signifie que d’une façon ou d’une autre il faudra en maîtriser la température ambiante. Et c’est là toute la difficulté de la vie en communauté.

Température au bureau et code du travail : quelles sont les règles ?

Sur ce sujet, le code du travail souffle le chaud et le froid en ne fixant, ni la température maximale préconisée dans un bureau, ni la température minimale pouvant constituer un motif raisonnable de quitter les locaux. 

Néanmoins, pendant la saison froide, dans des locaux fermés, le code du travail stipule que la température doit rester convenable : ce qui signifie en langage du peuple “Sortez les bûches et les tisons”, ou plus simplement “Allumez le chauffage” pour les moins romantiques. 

Plusieurs études scientifiques et articles (dont les résultats sont retrouvables ici, et ) estiment que la température idéale pour un poste de travail dans des bureaux doit être comprise entre 21°C et 26°C. Ensuite, il conviendra de prendre en compte les sensibilités de chacun, pour trouver la température optimale… Et d’éviter les élévations exagérées de température en réaction épidermique à la météo extérieure. Si les conditions atmosphériques sont mauvaises, mettre tous les radiateurs à fond ne vous réchauffera pas plus vite. Pire, des variations de température dans le bureau pourraient dégrader les conditions de travail.

💡 Qu’en est-il de la température maximale dans un bureau ?

En matière de chaleur, la réglementation est proche : pas de seuil explicite, mais il convient de maintenir un vrai confort thermique. En cas de forte chaleur, de canicule ou d’élévations exagérées de température sur le lieu de travail pouvant conduire à un danger grave et imminent (malaises, fièvres, suffocations, etc.), il est possible d’exercer un droit de retrait pour les salariés exposés.

Ceci dit, l’évaluation des risques liés à une température excessive est difficile. Selon https://www.droit-travail-france.fr/ : “l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) considère qu’au-delà de 30 °C pour un salarié sédentaire, et 28°C pour un travail nécessitant une activité physique, la chaleur peut constituer un risque pour les salariés. Et que le travail par fortes chaleurs et notamment au-dessus de 33 °C présente des dangers. En pratique, si les températures dépassent les 30 °C, la situation doit donc être considérée comme sérieuse.


L’ambiance thermique, un vrai facteur de performance sur le lieu du travail

L’ambiance thermique désigne le microclimat régnant dans le local de travail. Cela englobe non seulement la température, mais également la vitesse de déplacement et de renouvellement de l’air (particulièrement important lors de pic épidémiques 🙄) et le taux d’humidité. Logique : le froid ressenti sera bien plus important lorsque le taux d’humidité est élevé (cf la phrase sur les grenouilles ci-dessus). 

Pour maintenir un vrai confort thermique dans un bureau, il convient donc de maintenir une température stable entre 19°C et 24°C, un taux d’humidité compris entre 30% et 60% et d’installer un système de ventilation efficace. 

Retrouvez un dossier complet sur le sujet, proposé par actineo.

Si tous ces chiffres peuvent sembler abstraits, la mise en place d’une bonne ambiance thermique – en plus d’assurer la sécurité des salariés – permet de maintenir une bonne productivité. Selon Adecco, le froid peut engendrer une hausse de 10% du coût horaire du travail !

Il est donc temps de sortir les petites laine, car comme dirait Jon Snow : l’hiver vient.

Pour aller plus loin, retrouvez les les articles du code du travail relatifs à l’ambiance thermique ainsi qu’à l’aération au bureau

Pour aller encore plus loin, et trouver un bureau avec un confort thermique optimal : www.hub-grade.com

© Photo du bandeau : Matthew Henry – Unsplash

S'abonner à la newsletter

À la recherche d'un bureau ?

Consultez les annonces d'espaces de travail à louer chez Hub-Grade,
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Ces articles peuvent vous intéresser

amour au travail

Trouver l’âme sœur au travail ? Easy.

Nouveau travail, nouveaux bureaux et nouveaux collègues : tu viens de remarquer son regard, sa chevelure soyeuse et ton cœur fait des soubresauts. En bref, tu veux la connaître. 🙂 Rassure-toi, une fois de plus, le blog Hub-Grade va t’aider dans tes pérégrinations, même si, cette fois, elles sont romantiques.

Lire l'article »
matières naturelles au bureau

Décoration de bureau : introduire les matières naturelles

C’est la suite logique de la tendance du « Clean Desk« , cet aménagement de l’espace qui prône le rangement absolu, la dépersonnalisation des espaces et même la suppression visible des effets personnels des salariés. Pourquoi pousser si loin une telle épuration ? Eh bien, parce que la politique du clean desk semblerait avoir un impact positif sur l’espace de travail et par extension l’entreprise.

Lire l'article »
la réactivité au travail

De la réactivité au travail

La réactivité fait partie des vertus caractérisant la performance d’un individu au travail. Elle désigne la capacité à s’adapter à une situation ou un problème donné. Être réactif au travail, c’est mobiliser les ressources et mettre en place les solutions face à une problématique donnée. Le tout de façon rapide et qualitative.

Lire l'article »
Travail d'équipe

Comment faire échouer une réunion professionnelle ?

Pourtant très efficaces lorsqu’elles sont bien menées, les réunions tournent parfois au véritable fiasco. Vous souhaitez connaître la recette pour rater vos réunions, vous faire détester par votre équipe et passer totalement à côté de vos objectifs ? Dans ce cas, nous vous invitons à suivre attentivement ces (mauvais) conseils !

Lire l'article »