Fatigué après une semaine chargée ? En recherche d’activités après le travail ? A la recherche de personnes parlant plus ou moins le même langage que vous ? Désireux d’avoir des retours d’expériences et de construire encore mieux votre réseau ? Envie de se détendre en fin de journée ? Ne cherchez plus, Hub-Grade étudie aujourd’hui un phénomène trendy et fédérateur : les afterworks.

Les afterworks, un moment de détente après le travail

Définition : c’est quoi un afterwork ?

Tiré de l’anglais “after-work”, ou autrement appelés les “seven-to-one” (comprenez de 19:00 à 1:00),  l’afterwork désigne les activités, les réunions et rencontres, souvent dans des cadres (extra-)professionnels, après le travail. Le contexte est simple : au lieu de tout de suite rentrer chez soi et poursuivre une routine “métro-boulot-dodo”, on retrouve des collègues ou d’autres professionnels autour d’un verre ou d’une planche. Ce genre d’évènements prend généralement place jeudi, avant le weekend et d’éventuels départs, pour fédérer le plus de monde possible.

L’afterwork est un phénomène très répandu outre-Manche et outre-Atlantique. Au Royaume-Uni par exemple, on peut régulièrement observer les masses de travailleurs se réunir vers les bars et lounges de la ville, encore en costumes et tenues de travail pour partager des pintes (au frais de l’entreprise, ou pas). Ce ne sont pas non plus les seuls : les Japonais par exemple, sont férus de ce qu’ils appellent les Izakayas (bars-cantines après 19:00).

Un verre pendant les afterworks

Ainsi, cela leur permet de décompresser et se détendre ensemble, faire le bilan de la journée mais aussi commencer à planifier le weekend. Si ces activités sont aussi répandues, c’est que leur succès est tout à fait reconnu. C’est la raison pour laquelle ce type de rencontre s’est exporté dès 2007 et démocratisé en France.

Les rencontres se font dans des cadres différents de ceux du travail : open-bars, lounge, voire même boites de nuit et pistes de danse dans des horaires plus avancées. Attention cependant, s’ils se produisent jeudi au soir, le but n’est pas d’en revenir HS le vendredi… 😉

Les bénéfices des afterworks

Le but peut être autre que de fédérer les individus : cela peut les inciter à se retrouver dans une sphère autre que le travail, encourager à la communication et renforcer l’esprit d’équipe dans une ambiance plus saine. De cette manière, chacun est plus enclin à faire connaissance, à échanger et partager plus de moments ensemble. Idéal pour se changer les idées après une journée chargée. Ce sont aussi d’excellents moyens d’intégration de nouveaux collaborateurs, qui se sentent plus à l’aise, s’adaptent plus vite et sont mis à contribution.

Aujourd’hui, les afterworks rentrent de plus en plus dans les us et coutumes d’une entreprise. Etant donné le bénéfice qu’il est possible de retirer de ce genre de rencontres, de plus en plus d’entreprises, d’associations et de professionnels décident de les rendre profitables, en les organisant selon des secteurs d’activité et métiers (droit, digital, immobilier, finance…) ou selon des thématiques prédéfinies. Cette dernière forme prendra donc plus une forme d’ateliers de réseautage, durant lesquels l’échange de best-practices, les partages d’expériences etc. seront encouragés. Corporate et pro, mais pas trop, bienveillance oblige.

Les bons plans

Les afterworks en été

A l’heure où le nombre d’afterworks se multiplie, les destinations sont nombreuses !
Par exemple à Lyon, on peut citer l’afterwork de la Cuisine du Web, appelé L’Happy Cuisine, où tous les entrepreneurs Web de la région se retrouvent tous les 3èmes jeudis du mois, (le prochain est le 17 novembre prochain). A Paris, les bars qui les accueillent sont encore plus nombreux, voici Paris Bouge qui regroupe tous les évènements du même style dans la capitale.

Les espaces de coworking sont aussi très ouverts pour ce genre de rencontres et d’évènements, c’est même idéal pour fédérer et permettre le dialogue entre voisins.

On vous recommande également les formules “Happy Hour” pour dépenser à moindre coût, mais aussi une modération, qui vous évitera d’enchaîner avec une mauvaise journée le lendemain. Il faudra attendre l’été pour des afterworks plus dansants et pour mieux profiter des bars à terrasse…