Wework débarque en France

On croyait le géant endormi… mais la nouvelle est tombée.

Celui qu’on reconnaît aujourd’hui comme LE géant américain et la référence du coworking vient de s’établir dans l’Hexagone. Une entrée en grandes pompes attendue par plus d’un travailleur, qui vient à la conquête d’un marché clé en Europe, et qui vient confirmer le statut de “pays d’entrepreneur” de la France.

L’arrivée de WeWork, c’est un peu comme le retour de Burger King en France. McDonalds, Quick et les autres ont fait le travail en sortant respectivement les burgers signatures genre le M, le Giant etc. … Mais l’original, le Whopper revient et ça va faire du bruit.
Revenons là où tout a commencé…

Un peu d’histoire…

La naissance de WeWork

En 2008, à Williamsburg, un quartier de Brooklyn auquel on doit les chemises bûcherons, les moustaches frisées, les fixies, les milk-shakes vegan sans gluten et tout le toutim. C’est en pleine crise des subprimes que naît Wework, premièrement sous la forme d’espaces de coworking « eco-friendly ».

Les fondateurs Adam Neumann et Miguel McKelvey transformeront rapidement la petite société hipster en multinationale, en ouvrant des espaces collaboratifs à New York, aux Etats-Unis, puis un peu partout dans le monde.

Un contexte économique difficile

Avec la crise aux Etats-Unis, des immeubles de bureaux se vident. Des entreprises meurent et beaucoup d’autres se créent en parallèle. Ainsi, forts de ce constat, WeWork se donne comme mission de faire se rencontrer les « 2 sides of the coin ».

En quelques années seulement, WeWork a réussi à faire de ses espaces de coworking ce que le monde du marketing appelle des « vaches à lait », des lieux de brassage, où les entreprises se font et se défont, les freelances vont et viennent, les licornes naissent et meurent, toujours dans une ambiance à la cool et conviviale, avec des coworkers sympas, de la bonne humeur, des locaux équipés, prêts à l’emploi, mis à disposition sans engagement (et toujours sans gluten).

À la conquête d’autres mondes : WeWork en France

WeWork en France

Un magnat qui bouscule les codes

De l’autre côté de l’Atlantique, en Europe, le coworking commence doucement à faire sa bosse. Dès la moitié des années 2010, l’influence de WeWork commence à se faire sentir.

Après les pionniers du coworking à la française, comme La Cordée, la nouvelle vague s’appelle Patchwork, Mozaik Coworking ou Weréso. Dans la foulée, des acteurs historiques de l’immobilier tertiaire, comme Bouygues ou Nexity, entrent dans la danse avec leurs marques Next Door et Blue Office.

2017 : l’année de WeWork

Et nous voilà en 2017.

Après avoir conquis les Etats-Unis, l’Amérique du Sud, l’Australie, la Chine, la Corée, l’Inde et une partie de l’Europe, il arrive enfin en France. Et ils ne font pas les choses à moitié. Non contents de s’installer, WeWork a investi un bâtiment de 7 étages en plein coeur de Paris, et pas n’importe où. A deux pas du Palais Garnier, du boulevard Haussmann, et des Folies Bergères, il investit plus de 10000m² dans un cadre de rêve (cf. photos).

Le géant américain WeWork ramène donc le Whopper en France, en quelque sorte ! Beaucoup l’attendaient, beaucoup ont fait sans eux et ne s’en plaindront pas. Le Whopper est grillé, le Big Mac a sa sauce secrète, mais au final tout le monde a faim, et c’est tant mieux. A chacun son espace de travail, tous sont sur Hub-Grade.

« Lucky you », comme on dit en outre-Atlantique… Il existe de nombreuses offres de postes en coworking sur Hub-Grade, n’hésitez pas à les découvrir ! 🙂

S'abonner à la newsletter

À la recherche d'un bureau ?

Consultez les annonces d'espaces de travail à louer chez Hub-Grade,
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Ces articles peuvent vous intéresser

Coworking et bureaux partagés-min

Le partage de bureaux : entre stimulations, échanges et synergie

Aujourd’hui, les salariés sont de plus en plus nomades.

Un fait directement lié à la mutation de l’organisation du travail. De plus en plus de PME font le choix de recourir au partage de bureaux sur le modèle du coworking pour accueillir ces nouveaux employés nomades.
Pour rester compétitive et continuer leur croissance, les PME ont compris que le modèle du coworking ne pouvait que leur apporter des avantages.

Lire l'article »

Levée de fonds : la vraie histoire derrière les gros sous…

Il y a quelques semaines Hub-Grade a clôturé sa troisième levée de fonds, d’un montant de 3 millions d’euros. Cette levée a permis d’acquérir, le 28 septembre, près de 1 000 m² de bureau à Lyon et de développer notre offre “Focus”. Avec Focus nous permettons à nos clients de bénéficier, au sein de nos colocations d’entreprises équipées, de bureaux fermés privatifs à louer pour une durée flexible.

Lire l'article »