⚡️ Covid-19 : nous sommes là pour vous accompagner dans la gestion de vos locaux et la recherche d’immobilier flexible pour votre entreprise – Contactez-nous : 04 74 26 69 09 !

Ouvrir un second établissement

Lors de la vie d’une entreprise, un entrepreneur peut avoir l’opportunité d’ouvrir un second établissement.

Seulement et face aux multiples notions juridiques existantes proches de la notion de « second établissement », de nombreux professionnels peuvent  se trouver en difficulté.

I/ DÉFINITION / EXPLICATION

a) Qu’est ce qu’un établissement secondaire ?  

Selon l’article R123-40 du Code de Commerce, un établissement secondaire est un  établissement permanent, distinct du siège social ou de l’établissement principal.

Il  est dirigé par la personne tenue à l’immatriculation, un préposé ou une personne ayant le pouvoir de lier des rapports juridiques avec les tiers.

b) Quelle est la différence entre un établissement secondaire, un établissement principal et un siège social ?

  –          Le siège social est l’adresse déclarée par l’entreprise lors de sa demande d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés. Il se trouve dans les statuts de l’entreprise et permet de déterminer d’une part  la nationalité d’une société et d’autre part,  les tribunaux territorialement compétents en cas de contentieux.  Concrètement, c’est le centre de la vie juridique et économique de la société.

–          L’établissement principal  est le lieu d’exploitation commerciale de la société. Il est de ce fait rattaché à un fonds de commerce, ce qui le différencie du siège social. Concrètement, le lieu du siège social de la société et de l’établissement principal  peut être différent. Mais dans la majorité des cas, c’est le même lieu.

II/ PROCÉDURE   

a) Quelle est la procédure à suivre afin d’ouvrir un second établissement?

En France, l’ouverture de l’établissement entraîne, pour la société, une immatriculation secondaire.

De ce fait, elle doit nécessairement faire l’objet d’une déclaration au registre du commerce et des sociétés.

b) Quelle est la différence entre un établissement secondaire et un établissement complémentaire ?

La différence entre l’établissement secondaire et l’établissement complémentaire se trouve au niveau de l’immatriculation.

–              L’établissement secondaire est le premier établissement ouvert dans le ressort du tribunal dans lequel  l’entreprise  n’est pas immatriculée.

–           L’établissement complémentaire  est un nouvel établissement ouvert dans le ressort du tribunal dans lequel l’entreprise est déjà immatriculée.            

Exemple: Votre entreprise est initialement immatriculée dans le ressort de la ville de Lyon. Si vous souhaitez en ouvrir un à Lyon, vous ouvrez un “ établissement complémentaire”. Si vous souhaitez ouvrir en un dans un autre ressort, comme Clermont-Ferrand, vous ouvrez un “établissement secondaire”.

S'abonner à la newsletter

À la recherche d'un bureau ?

Consultez les annonces d'espaces de travail à louer chez Hub-Grade, agent immobilier digital
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Ces articles peuvent vous intéresser

barter concept

Présentation du concept Barter

D’une manière simplifiée on peut définir le Barter comme un mode de commerce qui permet à une entreprise d’effectuer des achats sans sortie de trésorerie mais directement en échange de ses produits ou de ses services. Cette pratique repose sur un réseau d’acteurs diversifiés qui rend ces échanges possibles et sécurise les transactions.

Lire l'article »
Carte des loyers bureaux flexibles à Paris 2021

Location de bureau flexible à Paris : les tarifs de 2021 et la carte par quartiers

Question que toute entreprise parisienne se pose tôt ou tard, au moment de trouver un bureau, de nombreux paramètres doivent être pris en compte, et le marché, parfois peu transparent pour les non-initiés, peut être difficile à appréhender.
Pour vous aider, nous vous avons préparé une carte des loyers parisiens en ce début d’année 2021, quartier par quartier, pour un poste de travail en location flexible.

Lire l'article »
Loi pinel © Mikhail Pavstyuk - Unsplash

Les apports de la loi Pinel

La loi « Pinel » en date du 18 juin 2014 réforme les dispositions relatives aux contrats de bail commercial et dérogatoire.
Par ces modifications législatives successives,  le législateur poursuit sa volonté non équivoque de protéger la partie faible au contrat. En l’occurrence, le locataire.

Lire l'article »

Comment mieux consommer au bureau ?

Qu’on se le dise bien… Bien que nous connaissions la digitalisation du travail, et ce grâce à des technologies (Cloud, sans fil…)… Nos bureaux restent néanmoins très énergivores.
Contrairement à l’opinion générale, les recours à l’énergie, au papier et à des ressources difficilement renouvelables sont encore très présents. Maintenant, la question se pose : pouvons-nous mieux consommer au bureau ?

Lire l'article »
Louer espace indépendant

Bon plan : louer un espace indépendant

L’espace de travail est une préoccupation phare au sein des entreprises actuelles. On sait qu’il conditionne la productivité et le bien-être de l’effectif salarié. Bien entendu, selon le type de structure de l’entreprise et selon les profils de locataires potentiels, l’espace de travail choisi sera différent.

Lire l'article »