⚡️ Covid-19 : nous sommes là pour vous accompagner dans la gestion de vos locaux et la recherche d’immobilier flexible pour votre entreprise – Contactez-nous : 04 74 26 69 09 !

L’ikigai, pour donner du sens à son travail

Qu’est-ce que l’ikigai ? Pourquoi appliquer cette philosophie japonaise dans la sphère professionnelle ? Et comment la mettre en œuvre ?

L’ikigai, ou comment donner du sens à son travail

Entre confinements, couvre-feux et télétravail, l’année 2020 a été l’occasion de s’interroger sur la place du travail dans nos vies. Nombreux ont été ceux à se demander s’ils étaient épanouis dans leur profession, et si leurs missions quotidiennes correspondaient réellement à leurs aspirations profondes. Concept philosophique japonais, l’ikigai permet d’approfondir ces questions et de répondre plus facilement à de certaines interrogations.

Alors qu’est-ce que l’ikigai exactement ? Comment cette philosophie de vie peut-elle aider à s’épanouir dans son travail ? Et comment mettre en œuvre ses grands principes ?

L’ikigai : qu’est-ce que c’est ?

Sans avoir de traduction littérale exacte, l’ikigai résulte de l’assemblage des termes japonais « iki » pour « vie », et « gai » qui peut être traduit par « ce qui vaut la peine et a de la valeur ». Ce concept se rapporte au sens de la vie, à sa raison d’être, ou encore à ce qui fait se lever le matin avec enthousiasme. Pour les Japonais, chaque personne possède un (ou plusieurs) ikigai.

Correspondant à la fois à un idéal à atteindre et à un moteur de vie, l’ikigai consiste simplement à faire le point sur sa vie, à lui donner un sens et à trouver sa raison d’être. Cette philosophie ancestrale est particulièrement suivie à Okinawa (Japon), une île réputée pour la bonne santé et la longévité de ses habitants (dont nombreux sont centenaires).

En plus de pouvoir être appliqué dans tous les aspects de la sphère privée, l’ikigai s’adapte également parfaitement au monde du travail actuel.

Pourquoi adapter l’ikigai au monde de l’entreprise ?

Trouver son ikigai au travail revient à identifier l’équilibre subtil – mais parfait – entre passion, vocation, mission et profession. Cette quête de sens permet de concilier plus facilement performance et bien-être au travail, et ainsi de :

  • éviter le burn-out et le bore-out : en recrudescence depuis quelques années, ces pathologies du travail sont provoquées par une charge excessive de travail ou, au contraire, un manque de stimulation intellectuelle. Provoquant stress ou ennui, elles ont un impact particulièrement négatif sur le rendement et la performance au travail. En remettant l’humain au centre des préoccupations, l’ikigai permet de lutter contre l’apparition de ces troubles ;
  • garder les talents et les motiver : lorsque les collaborateurs sont heureux et motivés, ils sont nécessairement plus engagés. Grâce à l’ikigai, les hauts potentiels s’épanouissent et demeurent au sein de l’entreprise. Elle continue ainsi d’innover, pour rester compétitive et attractive pour d’autres profils qualifiés. Des salariés heureux sont également plus productifs.

Comment appliquer cette philosophie dans l’open-space ?

Trouver sa raison d’être et apporter du sens à son travail permet de se sentir mieux dans ses missions et dans son environnement professionnel. 

Pour que le collaborateur occupe un poste en parfaite adéquation avec ses aspirations profondes, il doit réaliser un véritable travail d’introspection, et identifier : 

  • ce qu’il aime réellement faire : ce qu’il lui procure de la joie au quotidien, ce qui le rend envieux et pourquoi ; 
  • ses talents : ce pour quoi il est doué, les domaines dans lesquels il a certaines aptitudes (musique, cuisine, activité artistique ou sportive, qualités humaines…) ; 
  • ce qui peut lui apporter un revenu : ce pour quoi il est payé, ses compétences professionnelles, les services pour lesquels il pourrait être payé ;
  • ce dont le monde à besoin : les causes qui le touchent (humaines, environnementales…), les choses qu’il aimerait changer dans le monde, ce qu’il pourrait concrètement apporter au monde.
Illustration : Dennis Bodor and Emmy van Deurzen (JPG) — https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=45001578

L’ikigai lui permet de définir son projet professionnel en trouvant le parfait point d’équilibre entre sa passion, sa mission, sa vocation et sa profession. La zone de rencontre se situe ainsi entre ce qu’il aime faire, ce pour quoi il est doué, ce pour quoi une personne peut être payée et ce dont le monde a besoin. Cela permet au collaborateur de mieux définir son objectif de carrière, et parfois de s’orienter vers une profession plus épanouissante au quotidien.

S’il passe parfois par un compromis d’ordre financier, cet équilibre professionnel a ensuite des répercussions positives sur différents aspects de sa vie privée. En effet, comprendre sa raison de vivre permet nécessairement d’équilibrer vie personnelle et vie professionnelle.

Photo de couverture : (c) Content Pixie – Unsplash

S'abonner à la newsletter

À la recherche d'un bureau ?

Consultez les annonces d'espaces de travail à louer chez Hub-Grade,
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Ces articles peuvent vous intéresser

Porté salarié : comment trouver vos prochains clients ? © Andrea Piacquadio - Pexels

Porté salarié : comment trouver vos prochains clients ?

Vous voilà donc porté salarié. Désormais, vous pouvez vous décrire comme un travailleur indépendant, exerçant votre activité dans le cadre d’un contrat de travail signé avec une société de portage salarial. Vous allez ainsi évoluer dans un environnement de travail en rupture totale avec les codes du salariat classique.

Lire l'article »