[Édito] L’agent immobilier du futur sera digital ET de proximité

agent immobilier digital et de proximité

De nos jours, la présence digitale est un élément/paramètre stratégique du positionnement d’une entreprise dans tous les secteurs économiques. Et l’immobilier ne déroge pas à la règle. D’ailleurs, la transformation digitale du secteur porte un nom, que l’on voit apparaître de plus en plus ces derniers temps : la PropTech. Elle s’accompagne de l’émergence d’un nouveau métier : l’agent immobilier digital.

Quand on parle de digitalisation, on a tout de suite un peu peur… On envisage l’action digitale comme une “déshumanisation” du travail de l’agent immobilier, dans un secteur où le rapport humain est pourtant central.

Pour, digitaliser le rapport entre l’agent immobilier et son client tout en préservant la proximité et en développant le service est tout à fait possible.

Avant le contrat, le BIM (Building Information Modeling – l’ensemble de la data immobilière) permet une transparence totale sur chaque bien : charges, fiscalité attachée, plans, photos, vie de quartier, facilités, commerces… Toute la donnée est archivée au même endroit. Il suffit ensuite de construire une plateforme de qualité comportant les bons filtres et permettant un analyse précise des biens et des besoins du client.

Ces plateformes doivent être spécifiquement pensées pour assister la prise de décision et provoquer les signatures plus rapidement.

Pendant le contrat, l’action administrative digitalisée permet une fluidité des échanges : dépôt de dossier, archivage de documents et de mandats, signatures en ligne, génération de bail digital…

Enfin, après le contrat, toujours au sein de cette plateforme, le suivi de relation gestionnaire-client est facilité, de même que la gestion de l’actif en lui-même : paiement de loyer en ligne, récupération de quittance, gestion de déclarations…

Le plus important, c’est que grâce à ces outils digitaux, non seulement la transaction mais également la gestion de l’actif sont améliorées, mais c’est un véritable dialogue suivi et documenté qui s’ouvre entre l’agent et le client dès le premier contact. Ainsi, l’agent immobilier du futur, sera sans conteste, digital et de proximité.