La température idéale au bureau : quelles sont les alternatives à la clim et au chauffage ?

Peu importe la saison, il est toujours difficile d’obtenir une température idéale dans des bureaux ou des espaces de travail. Que ce soit le froid en hiver qui oblige vos collaborateurs à utiliser des plaids, ou encore l’éventail posé sur les bureaux l’été, la température est un facteur pouvant perturber la productivité de chacun.

Focus sur les différentes alternatives ! Peuvent-elles allier bien-être, respect de l’écologie et économie ? Quelle est la température idéale en entreprise pour vous et vos collaborateurs ?

Personnes en coworking
@Unsplash

Les normes à respecter au travail

Dans le code du travail

Il n’y a pas de température « imposée » à respecter en France, cependant, le Code du Travail mentionne plusieurs normes afin de garantir une température acceptable et qui sera bénéfique aux collaborateurs. Cette dernière doit assurer leur sécurité, protéger leur santé, et chaque collaborateur doit être en mesure de la modifier.

Un salarié peut même quitter son poste si ce dernier excède une température de 30 degrés. L’employeur a donc des engagements à tenir énoncés dans le Code du travail, comme maintenir des températures convenables dans des locaux fermés et renouveler l’air régulièrement pour limiter les hausses de température. Pour ce faire il peut utiliser différents moyens comme un climatiseur, un purificateur à air, des ventilateurs…

Ces quelques règles simples peuvent déjà permettre à chaque collaborateur de ne pas subir de problèmes de confort concernant la température au bureau.

Impact sur la productivité au bureau

On peut constater un impact négatif sur la productivité des salariés quand les conditions de travail où les températures ne sont pas adaptées. Lorsque le ressenti est trop froid ou trop chaud, le corps sollicite alors beaucoup d’énergie pour maintenir une température corporelle normale, provoquant inévitablement une baisse de la concentration et donc de la productivité !

Pour travailler de manière optimale, il est donc recommandé de travailler dans un environnement tempéré.

Quelles sont les meilleures alternatives ?

Il est possible que vous soyez dans un bureau qui ne vous permet pas de bénéficier d’une climatisation ou bien d’un chauffage classique. De nombreuses solutions existent en adéquation avec votre espace de travail :

  • débarrassez-vous des ampoules incandescentes : certains systèmes d’éclairage comme de vieilles ampoules ou encore des halogènes peuvent produire beaucoup plus de chaleur qu’un éclairage de type LED. Ce dernier est donc à privilégier pour obtenir une température idéale. Le constat est le même pour de nombreux appareils électriques bien trop vieux !
  • bloquez l’entrée du soleil, dans la mesure du possible : personne n’apprécie travailler dans le noir, seulement, lors de fortes chaleurs il est préférable de ne pas permettre au soleil d’être « trop présent » dans votre bureau. Il est alors judicieux de baisser les volets à des moments opportuns dans la journée en fonction de l’éclairage naturel de votre espace de travail.
  • étanchéisez votre espace de travail par de petits travaux : comme le contour de vos fenêtres, autour de vos installations électriques, des conduits de ventilations… C’est par là que s’infiltre l’air froid en hiver mais cela permet également à l’air chaud et à l’humidité de s’y infiltrer en été.
  • utilisez un ventilateur plutôt qu’une climatisation classique : cette méthode ne permettra pas de réellement refroidir une pièce, mais elle permettra d’obtenir une impression de ventilation, fraicheur, sans pour autant trop la refroidir.

Si vous voyez plus grand…

Si vous souhaitez effectuer de plus grands travaux qui vous permettront d’atteindre plus facilement la température idéale sur votre lieu de travail, plusieurs options s’offrent à vous :

  • repeindre les murs et le toit en blanc : cette solution vous permettra de réduire la température de votre pièce naturellement, les couleurs claires retiennent beaucoup moins la chaleur !
  • isolez le toit : il existe énormément d’immeubles dont le toit est très mal isolé, la chaleur sous ce dernier peut s’élever à 65 degrés !
  • revoyez toute l’étanchéité de votre immeuble, bâtiment, locaux…

Attention cependant, si vous souhaitez effectuer des travaux importants qui ne concerneront pas que votre espace de travail, vous devrez tout d’abord en discuter avec le syndic de copropriété !

Il faudra obtenir l’accord de tous les copropriétaires, et ce type de travaux se met généralement en place lors des assemblées générales. Le prix pouvant être élevé également, il se peut que la question de la température dans vos locaux n’intéresse pas tous vos copropriétaires !

Pensez écologie !

Si vous souhaitez tout de même utiliser des méthodes classiques, optez pour des modèles homologués respectueux de l’écologie et des normes en vigueurs avec la loi ! Certains climatiseurs réversibles consommeront moins d’énergie, et vous permettront de n’avoir qu’un seul appareil pour toutes les saisons.

Attention à bien régler le thermostat de la climatisation réversible, pour que vous et vos collègues puissiez travailler sans perturber vos performances et votre confort ! Les nouvelles normes suite à la pandémie nous ont également appris plus d’une fois qu’aérer et en particulier renouveler l’air est indispensable !

S'abonner à la newsletter

À la recherche d'un bureau ?

Consultez les annonces d'espaces de travail à louer chez Hub-Grade,
Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Ces articles peuvent vous intéresser

Photo LES 10 COMMANDEMENTS DU BUREAU

Les 10 commandements du bureau

Ahhh le bureau… On déteste l’aimer et on aime le détester, mais dans l’ensemble ça nous a bien manqué… Non, pas le bureau spécifiquement, mais les interactions sociales avec les collègues. Nos compagnons de galère, mais qu’on aime bien quand même…

Lire l'article »
Salle de réunion

Les indispensables d’une salle de réunion

8 heures, c’est le temps moyen que passe un salarié en réunion chaque semaine. C’est ce que relève une étude de Barco et Circle Research : les salariés de bureau participent en moyenne à 10 réunions par semaine et considèrent que 56 % de ce temps passé en briefing ou débriefing est inutile.

Mais aujourd’hui, on ne s’attardera pas sur l’utilité ou non d’organiser de (trop) nombreuses réunions. Avec le développement du télétravail et du remote working où les collaborateurs travaillent de n’importe où. Le besoin de se voir, d’échanger et partager est bien présent.

Lire l'article »