[Édito] Être flexible dans l’immobilier, ce n’est pas qu’une histoire de bail

Ces dernières années, la flexibilité dans l’immobilier est un mot d’ordre. Et ce serait trop facile, s’il n’était qu’associé systématiquement au bail flexible/précaire/dérogatoire qui a permis de contourner la rigidité des baux dits 3/6/9.

Non, l’idée est d’insérer de la flexibilité dans toutes les pratiques des professionnels de l’immobilier.

L’enjeu ? Être en capacité de se poser en acteur d’un univers que les nouvelles technologies accélèrent à toute vitesse. C’est permettre également d’anticiper les nouveaux modes de consommations, tant dans les nouvelles pratiques que dans les évolutions des attentes et le développement de nouveaux modes de consommation. C’est aussi, se mettre au diapason du développement durable, de l’activité raisonnée, des villes connectées… Un monde de réalités et d’idées.

Plus qu’un mot d’ordre lancé par les professionnels de l’immobilier lors des conférences du Mipim (Marché International des Professionnels de l’Immobilier), le passage à l’acte est devenu désormais incontournable.
À New York, le mois d’octobre a vu s’organiser la Real Estate Tech Week, avec pour thématique majeure the “The future of Work”. Tous les grands du Commercial Real Estate américain y étaient. Là-bas, le point de vue est unanime : c’est l’apologie de la technologie au service de la pratique des brokers. On y parle même d’intégration de la blockchain.

L’acteur digital de l’immobilier professionnel Real Massive y fait également part de son expérience et y raconte comment l’enrichissement des annonces permet d’accélérer leur business.

Ainsi, les annonces ayant plus de 25 photos haute définition, incluant les détails des étages et des plans, intégrant une localisation intelligente de l’espace, des vidéos (parfois prises par des drones) reçoivent un nombre de visites bien plus important, plus de demandes, plus d’offres et signent plus vite.

La personnalisation de l’agent commercial jouant aussi beaucoup dans le processus. Ce même agent qui, au devant de cette nouvelle scène, doit devenir agent immobilier 2.0…

S'abonner à la newsletter

À la recherche d'un bureau ?

Consultez les annonces d'espaces de travail à louer chez Hub-Grade, agent immobilier digital
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Ces articles peuvent vous intéresser

location de bureau bon plan

Location de bureau : à la recherche de la simplicité et des bons plans

Les bons plans et les conseils pour vivre une recherche de bureaux dans les meilleures conditions.
Avant de se mettre à la recherche d’un espace de travail à louer, l’important n’est-il pas de se simplifier la tâche en cernant bien ses propres besoins ? Sans cela : impossible de se lancer dans la quête du bureau idéal, ni même d’être à même de dénicher les vrais bons plans…

Lire l'article »
financement participatif immobilier

Le financement participatif et l’immobilier : on vous dit tout !

Plus qu’un sujet d’actualité, le financement participatif appelé aussi « crowdfunding » est bien installé dans notre société. On le retrouve dans diverses domaines et il revêt différentes formes (don avec ou sans contreparties, prise de participations, prêt). Dans ce vaste secteur, nous avons choisi de vous parler du crowdfunding appliqué à l’immobilier.

Lire l'article »

Tout savoir sur le préavis locatif, en immobilier d’entreprise

Le préavis locatif, connu également sous l’appellation «congé», revêt au sein du droit immobilier une importance significative.
Or et malgré son apparente simplicité, respecter une procédure de résiliation d’un contrat de location peut s’avérer complexe et ce, en raison du manque d’intelligibilité des règles relatives au préavis locatif.

Lire l'article »
cotisation foncière des entreprises

La cotisation foncières des entreprises

La cotisation foncière des entreprises, connue également sous son célèbre acronyme « CFE » fait partie intégrante de la contribution économique territoriale, laquelle remplace la taxe professionnelle sur les équipements et biens mobiliers.
La contribution économique territoriale est composée de la Cotisation foncière des entreprises et celle sur la valeur ajoutée (CVAE).

Lire l'article »