Comment travaillerons-nous à l’avenir ? À quoi pourra bien ressembler le bureau du futur ? À quoi ressembleront nos espaces de travail d’ici 20 ans ? Seront-ils respectueux de l’environnement ? Autant de questions auxquelles nous tentons de répondre dans cet article.

Le bureau du futur : entre ecologie et technologie

L’heure de la prise de conscience écologique

À une heure où tout un chacun (ou presque, bonjour M. Trump) est préoccupé par la préservation de l’environnement et où des rencontres s’organisent dans le but de mettre en place des moyens concrets pour préserver la planète, il peut être intéressant de se demander dans quels cadres professionnels ces réflexions et solutions peuvent s’appliquer.

L’ écologie : légitime dans tous les domaines

La réponse est très simple : dans tous les cadres possibles. Ainsi, l’écologie et l’efficience énergétique sont au centre de tous les débats, dans tous les domaines : automobile, construction, ingénierie, architecture…

Devant les enjeux, des moyens dissuasifs ou incitatifs ont été mis en place. Par exemple : bonus/malus écologique, éco-taxe, étiquette-énergie, digitalisation des procédés… Mais des mesures ont également été prises pour sensibiliser et pousser vers une consommation plus saine.

La mise en place de mesures politiques pour tout espace privé et public

Du côté du gouvernement, l’ancien Président de la République François Hollande a signé un décret intitulé “Bâtiments Tertiaires”, juste avant la fin de son mandat, sommant les propriétaires de bureaux de rapidement mettre  leurs espaces aux normes. L’objectif de cette nouvel élément de loi : la réduction de la consommation d’énergie de 25% d’ici à 2020 et 40% d’ici à 2030, pour les surfaces de + de 2 000m², privées et publiques (donc plus de 800 millions de m² en France). Cela fait notamment suite à la loi de la transition énergétique, votée en 2015, poussant notamment à la consommation d’énergies renouvelables. Un sérieux effort sera ainsi à consentir et des aides financières à la rénovation énergétique seront mises en place pour inciter le plus grand nombre à passer à l’action.

Et pour les bureaux ? Histoire de #MakeYourOfficeGreatAgain ?

L’écologie, au centre des préoccupations du bureau du futur

Le bureau du futur : l'association de la nature et de la technologie

Ces dernières années on remis en cause les techniques classiques des bâtisseurs. En effet,  face aux importantes dépenses énergétiques consenties, l’usage d’énergies fossiles et de matériaux dangereux au point de vue environnemental et écologique, un grand nombre de professionnels ont été contraints de remettre en question leurs procédés. C’est notamment le problème rencontré lors des constructions d’immeubles de bureaux : en plus de les faire émerger par des procédés énergivores, un grand nombre d’immeubles, d’espaces et de bureaux demeurent vacants. Dans le meilleur des cas, à savoir si un espace de bureaux est utilisé par une entreprise, les dépenses en termes d’énergie y sont conséquentes.

La construction écologique

Les moyens d’incitation à la construction avec des matériaux écologiques sont légion. D’ailleurs, les concepteurs de bâtiment, les architectes etc. y sont de plus en plus sensibles et intègrent des matières et des procédés respectueux de l’environnement.

Ainsi, de nouveaux projets de construction de bâtiments sont en cours, notamment dans des quartiers d’affaires réputés. Le dernier projet en date : l’aménagement de bureaux dans des immeubles en bois massif au coeur du quartier de la Défense. Matière isolante, le bois fonctionnera comme un piège à carbone, et en voie de conséquence, participera efficacement à la lutte contre le réchauffement climatique.

Les quartiers d’affaires et l’écologie

C’est à Nanterre, près de Paris, plus précisément, au sein du quartier d’affaires le plus important d’Europe, que ce fameux parc de bureaux nouvelle génération sera conçu. Il accueillera 7 000 personnes sur une superficie de 125 000m².

L’usage de la technologie est également un élément discuté : devant l’avènement de technologies répondant au besoin de flexibilité des entreprises, et de solutions innovantes, il sera bien nécessaire pour le bureau du futur d’intégrer à la fois ces dimensions technologiques et écologiques.

À quoi ressemblera ce fameux bureau du futur ?

Le bureau du futur : a quoi ressemblera-t-il ?

L’ensemble de ces préoccupations d’ordre environnementales ouvre le bal pour un grand nombre de suggestions, d’hypothèses et d’idées pour ce bureau du futur. Loin de l’univers fantastique et rempli de gadgets, il est avant pressenti pour faire co-exister technologie et écologie.

Ainsi, par exemple, l’utilisation d’énergies fossiles au sein du bureau du futur, est quasi-proscrite ! Place aux énergies renouvelables, avec en tête l’énergie solaire. Il n’est pas anodin par exemple de voir de grandes baies vitrées, ou des panneaux solaires au sommet des immeubles de bureaux dernier cri, qui les ravitaillent ainsi en électricité et en lumière naturelle.

Le bureau du futur est donc pensé pour cette combinaison. Mais il prend également en compte les problématiques liées à la flexibilité des travailleurs. Pour cela, la création de nouveaux outils et mobiliers (ex : sans fil, technologies Cloud, box de travail, casiers, tables modulables, vidéoconférence…) permettant une plus grande mobilité, flexibilité et la mise en place d’unités de travail est un exemple. À la clé, une meilleure occupation de l’espace et une productivité au rendez-vous.

À l’heure actuelle, étant donné la capacité accrue de flexibilité de certains ainsi que les évolutions technologiques, il est même probable que le travailleur du futur n’aie plus de bureaux fixes. Et qu’il puisse ainsi travailler d’où il veut. C’est en partie le concept que reprend le coworking

A quoi donc ressemblera-t-il ? Seul le temps nous le dira…