Brieuc Oger répond à 5 questions à propos de sa start-up Hub-Grade

Lyon abrite de nombreuses start-ups et c’est donc lors d’un apéro start-ups et d’un concours de ChiFouMi que nous avons rencontré Brieuc Oger… Après l’EM Lyon et après avoir fait plusieurs années de voile en équipage à haut niveau, ce Breton d’origine a lancé Hub-Grade. Le principe ? Pouvoir louer simplement et rapidement des bureaux, postes de travail et espaces de coworking. La start-up met en relation les entreprises disposant d’espaces de travail non utilisés et des entrepreneurs cherchant à en louer pour une durée flexible. Brieuc nous en dit un peu plus sur la création de se première entreprise et sa relation à la fiscalité.

 

Tu as lancé Hub-Grade alors que tu étais encore étudiant, quels sont les avantages et les inconvénients de lancer son entreprise avec le statut d’étudiant ?

Il y a surtout des avantages car au delà du statut d’étudiant, je pense que c’est plus facile de lancer son activité quand tu n’as pas de responsabilité ou de pression financière. Je pense que c’est plus facile de monter une boite à 23, 24, 25 ou 26 ans… qu’à 40 ou 45 ans quand on a des enfants, un crédit à payer et d’autres responsabilités. Finalement, en se lançant dans l’aventure jeune on n’a pas grand chose à perdre ! Le fait d’être relié à une école permet aussi d’avoir plein de ressources à dispositions, que ce soit les enseignants, les étudiants et toutes les parties prenantes de cet environnement. Pour moi ça a été un bon facteur d’accélération !

 

Pourquoi as-tu préféré être entrepreneur que salarié ?

Je ne sais pas trop. J’ai toujours aimé mener des projets dans leur intégralité et avoir une vision à 360 et c’est ce qu’offre l’entrepreneuriat. C’est ça qui m’attire le plus ! Je ne considère pas vraiment que l’entrepreneuriat soit synonyme de liberté, c’est sans doute une certaine forme de liberté mais je me suis surtout lancé parce que ça me permettait d’avoir la possibilité de m’exprimer dans plein de domaines différents, de faire des choses très différentes et de rencontrer plein d’interlocuteurs.

 

Est-ce que la fiscalité de ton entreprise fait partie de tes préoccupations ou délègues-tu cette tâche ?

J’ai la chance d’être assez bien entouré ! J’essaye d’y prêter attention parce qu’il y a vite possibilité de faire des erreurs dommageables, même au début. Donc je suis plutôt attentif mais je délègue au maximum malgré une certaine culture acquise sur ces différents points grâce à mes études.

 

Quelle relation entretiens-tu avec ton expert-comptable ? Accordes-tu de l’importance à sa modernité, aux outils qu’il utilise pour le choisir ?

J’ai deux expert-comptables dont l’un des deux qui est mon père… Donc ça se passe plutôt bien 😉 Le deuxième m’aide vraiment sur tous les sujets liés à l’innovation, aux start-ups, à l’éco-système. Il est très au courant du projet et me suis au jour le jour.

Finalement mon expert-comptable je l’ai plutôt choisi au feeling et je le considère comme mes avocats puisqu’il est là pour me conseiller mais ne gère pas ma comptabilité.

 

Un petit mot pour la team ILT ?

Ne lâchez rien ! Profitez de votre histoire et amusez vous !

 

Pour suivre toute l’actualité de Hub-Grade: LinkedInTwitterFacebook